28 août 2017

Quelle est la différence entre snorkeling et plongée ?



Si vous en avez assez de visiter le fond de votre baignoire en apnée, vous pouvez commencer à chercher à sortir en mer ! Snorkeling ou plongée : à vous de choisir !

Le terme « snorkeling » vient de l’anglais « snorkel » qui veut dire tuba. Il s’agit d’une forme de découverte des fonds marins pratiquée avec un masque, un tuba et des palmes. Cette activité sportive apparue dans les années 1940 et popularisée à partir de 1960, permet de découvrir la faune et la flore sous-marine en eau chaude ou tempérée et peu profonde (5 à 6 mètres au maximum, ce qui est mieux que votre baignoire). Nécessitant peu de matériel et une formation très limitée (surtout nécessaire pour les règles de sécurité), le snorkeling est accessible à un grand nombre de personnes, pourvu qu’elles soient en bonne santé physique. On nage en surface, la tête dirigée vers le fond marin. Pour les personnes les mieux préparées, le snorkeling permet d’alterner des phases de respiration au tuba (en surface) avec des phases de plongée en apnée. Depuis de nombreuses années, un grand nombre de tour-opérateurs organisent des excursions, voire de véritables randonnées, le plus souvent dans les mers tropicales. Ainsi, on peut trouver des « sentiers sous-marins » de découverte de la biologie marine. Il s’avère qu’il s’agit là d’un excellent outil pédagogique à destination du grand publique.

La plongée sous-marine est un moyen de découvrir les fonds marins qui nécessite une sérieuse formation en école de plongée, une très bonne condition physique et un matériel particulier composé entre autre d’une bouteille qui sert de réserve pour respirer sous l’eau (on parle alors de scaphandre autonome). A la différence de vos plongées en baignoire, c’est une technique qui permet de descendre à des profondeurs élevées pouvant aller jusqu’à une centaine de mètres et de découvrir toute une faune et une flore totalement invisible depuis la surface. Il ne s’agit plus là de rester obligatoirement au bord des côtes, mais de partir à la conquête du grand bleu, dans la limite de l’autonomie de la bouteille et des paliers de décompression.

Voici donc deux techniques très différentes pour explorer un autre monde aquatique que celui de votre baignoire. Si cela ne vous convient toutefois pas, tentez donc la plongée en bac à douche !