12 février 2018

Quelle est la différence entre le crédit d’impôt et une réduction d’impôt ?



Dans quelques semaines vous aurez le plaisir de remplir votre déclaration d’impôt sur le revenu. Comme tout le monde, vous avez toujours l’impression d’en payer trop et vous cherchez à diminuer la note. L’administration fiscale vous donne cette possibilité dans certains cas précis. 3 dispositifs existent : la réduction d’impôt, le crédit d’impôt et même la déduction d’impôt. Découvrons les différences entre ces trois dispositifs.


La réduction d’impôt

Une réduction d’impôt est un avantage fiscal qui permet de retrancher une certaine somme de l’impôt que vous allez payer. Imaginons que vous ayez 2000 € d’impôt à payer, 3 cas se présentent :
-          Votre réduction d’impôt est inférieure à votre impôt, 1250 € par exemple. Vous ne paierez alors que 2000 - 1250 = 750 € ;
-          Votre réduction d’impôt est égale à votre impôt : vous ne paierez alors rien car
2000-2000 = 0 € ;
-          Votre réduction d’impôt est supérieure à votre impôt : 2750 € par exemple. Vous ne paierez encore rien mais vous perdrez la partie d’avantage fiscal qui dépasse votre impôt, ici 750 €.
L’inconvénient de la réduction d’impôt est que, si vous êtes non imposable, elle sera inutilisable.

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt est plus avantageux car, s’il fonctionne sur le même principe que la réduction d’impôt, il permet dans tous les cas de récupérer l’intégralité de l’avantage fiscal.
Imaginons encore que vous ayez 2000 € d’impôt à payer :
-          Si votre crédit d’impôt est inférieur à votre impôt, 1250 € par exemple. Vous ne paierez alors que 2000 - 1250 = 750 € comme dans le cas de la réduction d’impôt ;
-          Si votre crédit d’impôt est égal à votre impôt : vous ne paierez rien car puisqu’il est ramené à zéro (2000 - 2000 = 0 €) ;
-          Si votre crédit d’impôt est supérieur à votre impôt, 2750 € par exemple, non seulement vous ne paierez rien mais le fisc vous remboursera la partie d’avantage fiscal qui dépasse votre impôt, vous recevrez donc ici 750 € par chèque ou virement.
L’avantage du crédit d’impôt est que, si vous êtes non imposable, le fisc vous remboursera la totalité de l’avantage fiscal !

La déduction d’impôt


Les deux dispositifs précédents ont une conséquence sur la somme à payer. Dans le cas de la
déduction d’impôt, vous agissez sur la somme déclarée. L’exemple type est la déclaration des frais réels : si vous comptabilisez des frais professionnels à hauteur de 3500 € pour l’année, vous déduisez cette somme directement de votre revenu sur votre déclaration, ce qui aura pour effet de réduire votre impôt final.
 
Attention, chaque dispositif est limité à certains types de dépenses et soumis à des plafonds. Renseignez-vous bien car il y a parfois de bonnes surprises !