9 février 2018

Quelle est la différence entre police nationale et police municipale ?



Rien ne ressemble autant à un policier qu’un autre policier. Pourtant, si vous y regardez de plus près, les uniformes bleus ne sont pas tout à fait les mêmes et la décoration des voitures non plus. La différence s’arrête-t-elle juste à ces détails ?




Police nationale

Dépendant du ministère de l’Intérieur, la police nationale représente la force de l’État dans nos rues. Ses missions principales sont :

  • la sécurité des personnes, des biens et des institutions ;
  • le contrôle des flux migratoires entrant et sortant du pays et la lutte contre l’immigration clandestine ;

  • le maintien et / ou le rétablissement de l’ordre public ;

  • la lutte contre la menace terroriste intérieure et extérieure ;

  • la lutte contre le crime organisé, la grande délinquance et le trafic de stupéfiants.

Pour assurer ses missions, la police nationale est répartie en différents corps spécialisés : police judiciaire (PJ), brigade anti-criminalité (BAC), compagnie républicaine de sécurité (CRS), services de renseignements (Service Central du Renseignement Territorial - DCRT), service des douanes entre autres. La police nationale, comme son nom l’indique, a donc vocation à intervenir sur l’ensemble du territoire national.

Police municipale

La police municipale est placée sous l’autorité du maire. Sa zone d’intervention est donc limitée à la commune ou éventuellement au groupement de communes auquel elle appartient. Ses missions peuvent évoluer en fonction de la politique de la municipalité. Il n’y a pas obligatoirement de police municipale dans une ville, même si c’est courant. S’il s’agit d’une force de sécurité à part entière, ses missions sont adaptées à un travail de proximité avec les citoyens, plus qu’à un travail de répression. Elle assure ainsi :

  • la prévention et la surveillance du bon ordre, de la tranquillité, la sécurité et la salubrité publique ;

  • la prévention et la lutte contre les incivilités, la petite et moyenne délinquance.


Deux forces publiques qui se complètent

Issus de concours distincts, les personnels de ces deux polices n’ont pas la même formation. Quand le policier national agit en matière judiciaire, menant des enquêtes, le policier municipal ne peut intervenir qu’en cas de flagrant délit ou de crime et ne peut mener une enquête. Seule la police nationale a compétence en matière de renseignement et d’information comme dans le cas de la lutte contre la radicalisation et le terrorisme.
Néanmoins, elles assurent toutes deux la prévention du trouble de l’ordre publique. En effet, un maire est d’office « agent de police » et peut se faire assister dans cette fonction par sa police municipale. Elle intervient alors sur les accidents, dans les disputes de rue ou la mise en place des mesures de prévention des catastrophes naturelles. Agents nationaux et municipaux peuvent avoir à collaborer sous l’autorité du Préfet, chacun dans ses missions propres, lors de grands rassemblements populaires comme le 14 juillet. Toutefois, on verra plus souvent les agents municipaux assurer la circulation aux abords du marché, mettre des PV pour mauvais stationnement ou encore patrouiller dans les principales rues commerçantes.

Maintenant que vous les connaissez mieux, un dernier détail pour ne plus les confondre : lisez ! Comme le Port Salut, c’est écrit dessus !