19 février 2018

Quelle est la différence entre le calendrier grégorien et le calendrier indou ?



Le calendrier grégorien est de plus en plus accepté à travers le monde comme calendrier civil principal. Mais il existe un grand nombre de méthodes pour marquer le déroulement du temps, comme par exemple le calendrier hindou. Quelle est la différence entre ces deux lectures du temps qui passe ?

 


Le calendrier grégorien

Créé à partir de 1579 par Christophorus Clavius à la demande du Pape Grégoire XIII, il entra en vigueur en 1532 dans le monde catholique. Portant le nom de son instigateur, il a pris la place du calendrier julien mis en place sous la Rome antique qui comportait des erreurs de calcul impliquant un décalage entre le jour de Pâques et la position de la Terre par rapport au Soleil.

Le calendrier hindou

Le calendrier hindou, mis au point au 5ème siècle de notre calendrier s’organise autour de l’alignement planétaire et les principales fêtes religieuses hindoues. Il en existe différentes versions en fonction des « tribus » qui les utilisent et qui les ont adaptés à leurs particularismes.

En quoi diffèrent-ils ?

Le calendrier Grégorien est un calendrier solaire dont les dates marquent la position de la Terre dans sa révolution autour du Soleil. Il est divisé en 12 mois de durée inégale et en semaines de 7 jours. Le point de départ est fixé à l’année de naissance théorique de Jésus-Christ, mais il n’y a pas d’année « zéro », l’année 1 prenant directement la suite de l’année (-1). Cela implique qu’un siècle comprend 100 années et que le siècle suivant commence le 1er janvier 101. Ainsi, le XXIème siècle a débuté le 1er janvier 2001. Par ailleurs, la rotation complète de la Terre autour du Soleil (une année) ne correspond pas à un nombre entier de jours (environ 365,25 jours), ce qui implique un décalage progressif du calendrier par rapport à la réalité céleste. Ce décalage est rattrapé tous les 4 ans par l’ajout d’un jour en février (qui passe de 28 à 29 jours), l’année en question étant appelée « bissextile ». Toutefois, les années multiples de 100 ne sont bissextiles que si leur numéro est aussi divisible par 400 : 2000 était bissextile mais pas 1900.

Le calendrier hindou est construit en fonction du mouvement relatif de la Terre et de la Lune. Il est lié à l’astrologie hindoue. Les 12 mois ont une durée de 28 jours et débutent avec la pleine lune ou la nouvelle lune en fonction de la région. Un mois est rajouté tous les 32 mois pour rattraper les décalages entre le calendrier et la position réelle des planètes. Caractéristique unique, le calendrier hindou possède une année « zéro », invention mathématique indienne, le 23 janvier 3102 avant Jésus Christ. Les siècles sont remplacés ici par des cycles de 60 ans qui se répètent indéfiniment et chaque année est désignée par un nom précis dans le cycle.

Voici un petit résumé succinct des principales différences entre les calendriers grégorien et hindou. Habitués à notre système de marquage chronologique, on en oubli la complexité de l’établissement de tels calendriers.