27 février 2017

Quelle est la différence entre un euphonium et un harmonium



L’euphonium et l’harmonium sont des instruments de musique qui font partie tous deux de la famille des instruments à vent. Mais ils possèdent des différences que nous allons vous faire découvrir.


L’harmonium est un instrument, à anches libres, à clavier et à soufflerie. Le premier harmonium, plus rudimentaire que ceux d’aujourd’hui a été inventé au début du XIXe siècle, en France (cocorico !) par Gabriel-Joseph Grenié.
Avec ses registres (différentes sonorités intégrées), l’harmonium s’apparente à l’orgue d’église, mais contrairement à lui, il est capable de modifier ses nuances  (du pianissimo au fortissimo). Ceci est possible grâce à la vibration des anches libres. L’air insufflé (dans les harmoniums français), ou aspiré (dans les instruments allemands, américains et anglais), fait vibrer des anches libres (les mêmes que celles de l'harmonica et l'accordéon). C’est le pied de l’harmoniumiste qui commande grâce à pompe la réserve d’air alimentée.
Grâce au clavier, et à un procédé de registres, il est possible de produire des sonorités très différentes sur l’instrument : Harpe éolienne, Basson, Clairon, Bourdon, Percussion, Fifre, Hautbois, Musette, cor anglais etc…



Un euphonium, appelé aussi tuba ténor,  est un instrument de musique de la famille des cuivres. Son ancêtre est le serpent.  Il est principalement utilisé dans les harmonies, les fanfares et les brass bands où il joue le rôle qu’assument les violoncelles dans les orchestres symphoniques.
De nombreux compositeurs célèbres tels que Gustav Mahler, Richard Strauss, Gustav Holst ont dédié certaines compositions à cet instrument et à son interprète, l'euphoniste.
Une des pièces de Modeste Moussorgski orchestrée par Maurice Ravel," Bydlo" extraite des Tableaux d’une exposition, propose un magnifique solo de cet instrument.  Écoutez cette excellente version dirigée par Valéry Gergiev, à la tête de la Filarmonica della Scala