17 août 2017

Quelle est la différence entre un hérisson et un porc-épic ?



Hérisson et porc-épic. Voici deux mammifères nocturnes et solitaires hérissés de pointes pour se protéger des prédateurs. Sont-ils en famille ?
Le hérisson est un petit animal insectivore (22 à 27 cm de long) dont les poils s’agglomèrent et durcissent pour donner des sortes de pointes. Lorsqu’il est en danger, le hérisson qui est lent et craintif, se repli en boule, hérissant ainsi ses piquants. On en trouve plusieurs types un peu partout dans le monde et jusqu’à des altitudes de 2000 mètres. En Europe, le Erinaceus europaeus est un ami des jardins car il évite la prolifération des insectes sans abîmer les cultures. Solitaire et nocturne, il vit dans les bois de feuillus, les taillis, les haies, les prairies humides. Bruyant quand il mange, il se déplace lentement (3 mètres par minute) en humant régulièrement l’air. Pourtant son domaine peut couvrir 15 à 40 hectares. Pesant de 400 à 1200 grammes, il peut vivre de 7 à 10 ans. Chaque année, la femelle donne naissance à une portée de 4 à 6 petits, dont plusieurs ne survivront pas à la période d’hibernation suivante.

Le porc-épic n’est pas un cousin du hérisson. C’est un des plus gros rongeurs du monde (jusqu’à 80 cm de long) qui se nourrit d’une grande variété de plantes et de fruits. Son corps est couvert de poils et de pics. Lorsqu’il se sent en danger, il rentre sa tête entre ses pattes avant, tourne le dos à son ennemi présumé, hérisse ses pics et agite la queue pour l’intimider. Les pics se détachent facilement, mais ne sont pas projetés comme on le pense souvent. Mais s’ils se plantent dans la peau de l’adversaire, il est difficile de les enlever et ils peuvent provoquer une septicémie. Lui aussi est un solitaire myope à l’odorat et à l’ouïe développés. Ses pattes équipées de griffes lui permettent de grimper aux arbres dans lesquels il passe sa journée à dormir. Peu agile sur le sol, ils pèsent jusqu’à 5 kg et peut vivre de 5 à 7 ans. La femelle ne donne naissance qu’à un seul petit par an. Si on trouve des porcs-épics un peu partout dans le monde, vous n’en croiserez pas à l’état sauvage en Europe occidentale.