23 mars 2018

Quelle est la différence entre Gestapo et SS ?


En janvier 1933, Adolf Hitler est élu à la tête de la république allemande. Très rapidement, il prend avec ses collaborateurs, la totalité des pouvoirs dans ce pays très sévèrement touché par la crise économique et l’instabilité politique. Pour cela, Hitler va s’appuyer sur deux organisations de triste réputation qui ont fait trembler l’Allemagne puis l’Europe pendant de nombreuses années : la Gestapo et la SS.





Gestapo : la police politique nazie

Gestapo est l’abréviation de « Geheime Staatspolizei », signifiant « Police secrète d'État ». Dès février 1933, Hermann Göring prend la tête de la police prussienne et organise la police politique du troisième Reich, officiellement créée par décret le 26 avril 1933. Parallèlement, Heinrich Himmler prend en main et unifie les polices des autres états allemands pour enfin les rattacher à la toute nouvelle Gestapo. Répressive, elle peut arrêter, emprisonner ou interner dans un camp de concentration n’importe qu’elle personne, sans enquête, sans jugement, sans limite de durée ni aucune contestation possible. Elle peut tuer et torturer car elle n’est responsable devant aucune juridiction. Sa mission est de lutter contre tous les opposants au régime nazi, réels ou supposés, d’abord en Allemagne, puis dans l’ensemble des pays occupés de 1939 à 1945. Seront très vite considérés comme opposants toute personne qui n’est pas conforme à la vision nazie.

La Schutzstaffel, dite SS

Antérieure à la Gestapo, la SS est créée en 1925 pour la protection rapprochée d’Adolf Hitler et deviendra une des principales (tentaculaire !) organisations nazies. Divisée en sections, sa mission évolue pour intégrer une fonction politique (Allgemeine SS), répressive (RSHA dont fait partie la gestapo, et le contrôle des camps de concentration) et militaire (waffen-SS). Dirigée par Heinrich Himmler à partir de 1929, elle est surtout connue pour être l’organisatrice des camps de concentration et d’extermination des opposants et des Juifs, et pour ses actions militaires féroces souvent accompagnées d’atrocités comme le massacre des civiles. Les SS sont d’abord recrutés avec soin, en fonction de leur appartenance à la race aryenne, mais intégreront progressivement pendant la guerre, des volontaires dans les rangs militaires.

La SS et la Gestapo ont été déclarées « organisations criminelles » lors du procès de Nuremberg en 1946.