20 avril 2018

Quelle est la différence entre un psychologue et un psychiatre ?


Il est difficile de s’y retrouver dans l’univers des professionnels de la psychologie. Leurs titres ont la même racine « psycho », mais quand il faut prendre un rendez-vous, lequel appeler ? Psychologue ou psychiatre ? Quelle est la différence ?






Le psychologue

La mission du psychologue est d’identifier puis d'expliquer des troubles, des situations, des comportements ou des symptômes récurrents, gênants pour un individu, en les inscrivant dans son histoire de façon dynamique c'est à dire, en tenant compte du fonctionnement de sa personnalité. Il a pour objectif de rendre compréhensible un ou des problèmes, d'en évaluer la portée et la gravité uniquement en dialoguant avec son patient à qui il proposera ensuite une aide adaptée. Pour cela, il a suivi un cursus de 5 ans de formation en sciences humaines et psychologie dans une université ou une école privée agréée par l'état. Le titre de psychologue est reconnu officiellement et protégé par la loi française depuis 1985. Un psychologue clinicien possède un complément de formation en médecine. Sa consultation n’est pas remboursée par la sécurité sociale.

Le psychiatre

Un psychiatre est un médecin : il a suivi ses études en faculté de médecine suivies d’une spécialisation en psychiatrie. Inscrit à l'ordre des médecins, son titre est donc reconnu et protégé par la loi. Il intervient plutôt pour des personnes ayant des troubles mentaux nécessitant l'administration de médicaments car, contrairement au psychologue, le psychiatre peut en prescrire. S’il s'inscrit dans une démarche catégorielle, c'est à dire qu'il va chercher à regrouper des symptômes afin de poser un diagnostique permettant d'identifier une catégorie de troubles mentaux. Il s’intéresse aussi à la dimension dynamique du patient en dialoguant avec ce dernier afin d’apporter un traitement complet et aussi adapté que possible. Son intervention est remboursée par la sécurité sociale.

Psychologue ou psychiatre ? Pour choisir, le plus simple est encore de demander conseil à son médecin traitant !